Mathilde Coquel

Openfolio #2

© Mathilde Coquel

Mathilde Coquel à 38 ans, elle est artiste plasticienne et photographe lilloise. Intervenante artistique dans les Musées de la Métropole, elle est diplômée de L’École Supérieure des Arts de Saint-Luc à Tournai.
Passionnée d’architecture, de minimalisme et de lumière, la photographie est selon elle une écriture du présent, un révélateur d’instants.

Architecture : Approche de l’espace
La vie regorge de géométrie spatiale. La beauté du quotidien, dans l’omniprésence des rythmes, des symétries, asymétries, se construit par des combinaisons de lignes, de contrastes, de formes et de dynamiques. Mon regard se porte sur la force des éléments pour eux-mêmes. J’observe l’environnement dans/sous/sur toutes ses facettes. La lumière dessine d’elle-même les volumes, comme si elle les portait. La modernité de l’espace se révèle. J’ai une profonde intimité avec le minimalisme et le dénuement. Il arrive que des personnages « habitent » mes clichés. Ils apportent une énergie, un mouvement, dans l’immobilité des éléments architecturaux. La question du rapport de l’humain, ou de son intervention dans l’espace se pose. Quelle place prend l’être humain dans son environnement ? Quelle place prend l’environnement dans nos vies ?

Street photographie : Approche de l’éphémère dans l’inhabituel
La série Street Photographie est un travail de spontanéité. Le noir et blanc s’impose naturellement dans mes clichés, ce qui permet de se concentrer selon-moi sur l’essentiel. Pris sur le vif, mes clichés offrent une dimension sociale, croisant photographie de reportage et photographie humaniste. Une quête de la beauté à travers une captation de l’inattendu. L’Homme est présent partout, directement ou indirectement. Dans la rue, il est anonyme. Mon travail interroge nos habitudes, notre quotidien et nos modes de vie. Il décrit des scènes de vie à travers des compositions puristes, une approche qui nécessite une observation « rapide » des scènes marquantes. Cet exercice questionne l’immédiateté, l’instantanéité, la vitesse: la notion contemporaine du temps. Il s’agit là d’immortaliser, de figer une effervescence, un instant unique dans un cadre habituel de nos vies.

Enfance : Approche de l’identité – l’enfance mise à nu
La série Enfancea pour intention de retrouver le premier « visage » du sujet -peut-être celui du nourrisson- son innocence, de le dérober à son état de nature. Certains clichés apportent une sensibilité à la personnalité intérieure du sujet, en tant “qu’être absolu”. Il boude, éternue, se blesse, joue, rit… La photo reflète une image qui dérobe une vérité de l’enfant photographié. Il est brut, spontané, et nous offre une beauté sans détour. Tête à tête. Mon travail, en interaction avec le sujet, révèle non seulement de la personne, mais également de notre rencontre. L’enfant sait qu’il est photographié. Un jeu s’instaure alors entre nous. Mes clichés, sous forme d’identification poétique, décrivent la profonde intériorité du monde qui habite le sujet. Ce dernier n’est ni modelé, ni corrompu par l’extérieur. Il a donc la possibilité, dans cet espace et cet instant, d’être lui-même. Une opportunité d’être vu et reconnu à travers un regard. « 

OPENFOLIO

OPENFOLIO

Des lectures ouvertes de portfolios, un comité d’experts internationaux, une sélection de lauréats.

L’Institut pour la photographie propose, dans le cadre de ses programmations, deux journées de lectures de portfolios gratuites pour les photographes professionnels et amateurs de la Région Hauts-de-France (originaires ou y résidant) qui associent un jury d'experts internationaux de la photographie et le public. 

À chaque édition, suite à un appel à candidatures, une trentaine de photographes sont sélectionnés afin de participer à ces lectures.

(Re)trouvez ici les artistes et leurs projets présentés lors de ces journées.


Photographie : Vue d’atelier, Calais, 2021. © Marine Leleu

 

Openfolio #2

Patrick
Bauduin
Patrick Bauduin
Alica
Brouilliard
Alica Brouilliard
Clément
Brugger
Clément Brugger
Mathilde
Coquel
Mathilde Coquel
Claire
Corrion
Claire Corrion
Jade
Joannes
Jade Joannes
Lucas
Leffler
Lucas Leffler
Marine
Leleu
Marine Leleu
Richie
Lem
Richie Lem
Elisa
Moris Vai
Elisa Moris Vai
Opino
Opino
Rossella
Piccinno
Rossella Piccinno
Caroline
Polikar
Caroline Polikar
Thomas
Pouly
Thomas Pouly
Dominique
Servonnat
Dominique Servonnat
Laure
Vouters
Laure Vouters
Chloé
Wasp
Chloé Wasp

Parmi les 49 dossiers réceptionnés, 20 photographes originaires de la Région ont été invités, les 6 et 7 novembre 2021, pour présenter leurs travaux dans les espaces d’expositions de l’Institut pour la photographie dans le cadre de notre troisième programmation PERSPECTIVES.

OPENFOLIO #2 s’adresse à la fois aux professionnels du domaine de la photographie et des arts qu’à un public curieux. Nous vous invitons à découvrir dix-sept projets aussi divers qu’originaux, sélectionnés pour leur singularité et pertinence.

Les lauréat.e.s :


  • Patrick Bauduin
    Lucas Leffler
    Marine Leleu
    Rossella Piccinno
    Laure Vouters

Le comité d’expert.e.s internationaux sélectionnant les 5 lauréat.e.s :

Lucy Conticello

Directrice de la photographie au M, le magazine du Monde, Paris (FR)

Xavier Cannone

Directeurt du Musée de la Photographie, Charleroi (BE)

Fleur van Muiswinkel

Directrice du BredaPhoto Festival, Breda (NL)

Anne Lacoste

Directrice de l’Institut pour la photographie, Lille (FR)

Openfolio #1

Jean-Michel
André
Jean-Michel André
Clément
Boute
Clément Boute
Pierre-Yves
Brest
Pierre-Yves Brest
Maxime
Brygo
Maxime Brygo
Sophie
Buonocunto
Sophie Buonocunto
Hugo
Clarence Janody
Hugo Clarence Janody
Guillaume
Cortade
Guillaume Cortade
David
De Beyter
David De Beyter
Bruno
Delannoy
Bruno Delannoy
Anouk
Desury
Anouk Desury
Nico
Djavanshir
Nico Djavanshir
Sandrine
Elberg
Sandrine Elberg
Rémi
Guerrin
Rémi Guerrin
Pauline
Le Pichon
Pauline Le Pichon
Laetitia
Legros
Laetitia Legros
David
Leleu
David Leleu
Hélène
Marcoz
Hélène Marcoz
Julie
Maresq
Julie Maresq
Leila
Pereira
Leila Pereira
Maureen
Ragoucy
Maureen Ragoucy
Isabelle
Vandromme
Isabelle Vandromme
Marc
Vidal
Marc Vidal
Léonie
Young
Léonie Young

Parmi les 70 dossiers réceptionnés, trente photographes originaires de la Région ont été invités, les 16 et 17 novembre 2019, pour présenter leurs travaux dans les espaces d’expositions de l’Institut pour la photographie.

OPENFOLIO #1 s’adresse à la fois aux professionnels du domaine de la photographie et des arts qu’à un public curieux. Nous vous invitons à découvrir trente projets aussi divers qu’originaux, sélectionnés pour leur singularité et pertinence.


↳ Pour aller plus loin :
Étienne Hatt, février 2020, En quête d’images, artpress 474, pages 11-12

Les lauréat.e.s :

Le comité d’expert.e.s internationaux sélectionnant les 7 lauréat.e.s :

Marta Gili
Directrice de l’ENSP, Arles

Née à Barcelone, Marta Gili est critique d’art et commissaire d’exposition. Elle a été directrice du Jeu de Paume à Paris de 2006 à 2018 et est la directrice de l’École nationale supérieure de la photographie à Arles depuis juillet 2019.

Etienne Hatt
Journaliste, Paris

Diplômé de Sciences-Po Paris et de l’Université Paris 1, Master 1 en histoire de l’art sous la direction de Michel Poivert sur l’histoire dans la photographie contemporaine, Etienne Hatt est actuellement rédacteur en chef adjoint de la revue Artpress, revue mensuelle de critique d’art contemporain.

Daniel Blochwitz
Directeur artistique de Photo Basel et commissaire indépendant

Né en Allemagne, Daniel Blochwitz est un commissaire d’exposition indépendant et un artiste plasticien travaillant la photographie. Il a enseigné l’art et la photographie dans diverses universités aux États-Unis et en Europe et a travaillé dans différentes galeries d’art, principalement à New York et les quatre dernières années, en tant que directeur de la galerie Edwynn Houk à Zurich. Depuis 2015, il travaille principalement comme conservateur photo indépendant et est également directeur artistique de Photo Basel. Il vit et travaille à Zurich, en Suisse.

Marie Papazoglou
Commissaire indépendante, Bruxelles

Historienne de l’art et Muséologue de formation, Marie Papazoglou a oeuvré comme commissaire générale des
expositions du centre Le Botanique à Bruxelles, pendant près de huit ans, avec une programmation nettement ancréedans la photographie contemporaine.
Actuellement commissaire indépendante, elle construit des projets d’expositions autour des arts visuels, avec une
attention soutenue à la création émergente. Elle est depuis septembre 2019 en charge de la direction artistique de
Greylight Projects, à Bruxelles.

Index des artistes