Contre-pied de l’ultra modernité des prises de vue numériques, l’Afghan Box combine appareil photo et chambre noire. Boîte en bois étanche à la lumière, l’Afghan Box est traditionnellement utilisée par des photographes de rue qui produisent des photos d’identité pour leurs clients.

L’« Afghan box » de Julien Pitinome, photographe engagé, attaché à la rencontre et aux problématiques sociales, est un prétexte à prendre le temps et parcourir des récits de vie. Avec ce projet d’appareil photo de rue, il vient fixer le temps en proposant aux habitants de découvrir l’outil photographique et argentique.

L’« Afghan box » est le fruit d’une co-production de l’Institut pour la photographie, La Condition Publique et le Collectif Oeil. Elle a été imaginée das Les Laboratoires de La Condition Publique et réalisée dans son fablab (ses plans seront mis à disposition gratuitement dans la philosophie d’Open Source).

FIXER LE TEMPS
Julien Pitinome expose les portraits des usagers de la place de la Petite Vitesse sur les fenêtres de l’Université et de la Gare de Roubaix. L’exposition fait écho au mobilier urbain de la place créé par la designer Dométhilde Majek et l’architecte Mathieu Marty en concertation avec les habitants, voyageurs, étudiants.

Exposition produite par La Condition Publique à partir du 4 avril 2019 sur les fenêtres de l’Université de Roubaix et sur la Gare de Roubaix. Dans le cadre des Beaux Endroits.

julien-pitinome.com

+ Retrouvez l’Afghan Box dans les prochains événements de l’Institut pour la photographie et sur le Festival Pile au Rendez-vous du 5 au 7 juillet 2019

David
Chaki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *