Fonds Bettina Rheims

La photographe française Bettina Rheims (née en 1952) confie à l’Institut pour la photographie ses archives photographiques qui constituent un important corpus représentatif de la création photographique depuis les années 1980.

Bettina Rheims privilégie le travail en studio et se distingue par ses mises en scènes élaborées qui révèlent son sens de la perfection et son intérêt pour la narration et le trouble. Dès le début des années 1990, le succès est là. Elle enchaine les commandes : campagnes pour la publicité, portraits de célébrités, collaborations avec des magazines internationaux. Ses portraits de stars telles que Catherine Deneuve, Madonna, Monica Bellucci, Charlotte Rampling, Sharon Stone deviennent rapidement iconiques.

Elle réalise, en 1995, le portrait officiel du Président Jacques Chirac.

Parallèlement à son travail de commande, elle développe une œuvre personnelle qui questionne la société contemporaine, et bouscule l’iconographie et les thèmes traditionnels de la photographie.

Ses séries Modern Lovers (1990), Gender Studies (2011) ou encore Kim et Les Espionnes, interrogent l’essence même du genre ainsi que les réticences de la société d’alors. Dans les années 2000, elle défraie la chronique avec sa série I.N.R.I. qui propose une relecture de la Bible à travers la vie du Christ. Poursuivant sa collaboration avec Serge Bramly, ils partent une année entière en Chine. Témoins privilégiés de la mutation, ils révèlent dans la série Shanghaï la confrontation entre des fantasmes de modernité et une société chinoise marquée par la tradition.

En 2014, encouragée par Robert Badinter, elle découvre les conditions d’incarcération des femmes en France et produit la série Détenues qui réunit plus de cinquante portraits de femmes incarcérées. Plus récemment, elle explore la question du corps féminin comme un outil politique. Elle produit alors la série Naked War issue de sa rencontre avec les Femen.

Bettina Rheims est une photographe de renommée internationale dont l’œuvre est représentée dans de nombreuses collections publiques en France et à l’étranger. Son travail a été exposé dans les plus prestigieux musées d’art contemporain. Sa rétrospective à la Maison Européenne de la Photographie à Paris en 2016 a accueilli plus de 60 000 visiteurs.

Elle a publié plus de 20 livres dont Female Trouble, Chambre Close, Modern Lovers, Gender studies ou Rose c’est Paris. Un ouvrage qui rassemble plus de 500 photographies réalisées durant 35 ans de sa carrière, a été publié par les Editions Taschen.

En 2018, la série Détenues est publiée par les éditions Gallimard.

Son fonds est particulièrement bien référencé et ordonné.

Dépassant les 230 000 phototypes, il comprend l’ensemble de ses archives depuis les négatifs, planches-contacts, polaroids, tirages de référence et d’exposition et fiches techniques de prises de vue, notes manuscrites, toutes ses publications y compris les magazines ainsi que sa bibliothèque. Cette donation annonce une collaboration étroite entre l’Institut pour la photographie et Bettina Rheims qui souhaite partager son expérience et participer activement au programme d’activités de l’Institut.

Série #1

2021 Lieu Série#1

Description de la série #1

link to gallery

Série #2

2017 Lieu Série#2

Description de la série #2

link to gallery

Biographie

Biographie de Bettina Rheims

Expositions

Bibliographie